LES VŒUX D’ANDRÉ ROCCHI POUR 2020

En ce début d’année 2020, je vous adresse à tous mes meilleurs voeux de santé et de paix. 

médecin et maire, il me vient avant tout une pensée pour ceux qui dans la souffrance, le besoin, ou la solitude désespèrent et n’imaginent plus de lendemains meilleurs. 

l’action publique peut et doit s’engager pleinement aux côtés des plus vulnérables. je souhaite à chacun d’entre nous, de trouver amour et bonheur par un engagement personnel dans l’entraide, la solidarité, l’écoute, l’empathie et la fraternité. 

la paix s’impose naturellement, lorsque les valeurs de respect, d’acceptation, de considération et d’appréciation sont mises en avant au quotidien. 

dans les nouveaux défis que nous serons amenés à vivre : 

  • réchauffement climatique 
  • mondialisation
  • nouveaux modes de communication, réseaux sociaux…

notre survie dépendra non seulement d’être riche d’idées nouvelles, d’initiatives et d’acharnement au travail, mais aussi d’être solidaires et unis dans l’effort. 

j’espère que 2020 nous apportera enfin plus de liberté, de reconnaissance à nos territoires. c’est en effet dans cette dimension que naîtront les solutions, les richesses et les réussites à venir. la proximité entre les être humains et l’harmonie avec notre environnement détiennent les clés d’un devenir plus serein. 

je souhaite que Prunelli et notre Fium’Orbu s’engagent pleinement dans cette démarche. Pour les plus fragiles, je souhaite que s’améliore l’état de notre foyer logement et que l’ont y dispose enfin de lits d’hospitalisation. 

Humaniser l’accompagnement de nos anciens dans leur cadre de vie et dans leur soin, est de notre devoir. J’espère que demain, un plein engagement dans le développement social local. Notre dimension et notre spécificité culturelle est un facteur incontournable de lien social. 

De part son ESAT, Prunelli est déjà engagé auprès des personnes en situation de handicap. Notre avenir et le leur, passe par plus d’intégration et plus d’insertion. 

La jeunesse du Fium’Orbu dit être écoutée, ne plus être isolée et pouvoir être partagée autre chose que par les réseaux sociaux. Elle doit devenir notre partenaire dans la vision et la construction de notre avenir. 

Certes, l’investissement dans les outils de formation est en marche (école de musique, plateau scolaire…) mais il reste à bâtir le partage et les échanges intergénérationnels. 

Devant les événements climatiques de plus en plus violents qui frappent notre Fium’Orbu : inondations, tempêtes, vents violents, il nous faut militer pour que nos initiatives locales et nos connaissances du territoire soient désormais respectées et considérées. 

Plutôt qu’un retrait stratégique devant l’érosion du littoral ou l’abandon de berges ou crues de nos fleuves il nous faut arracher la liberté d’agir.

André Rocchi, Maire de Prunelli di Fium’Orbu

Catégories : A la Une,Actualités

Les commentaires ne sont plus acceptés.